Accueil > Actualité > Suzanne Noël, femme d'exception

Suzanne Noël, femme d'exception

Publié le 04/03/2017 à 22:14

 

Sa vie en quelques étapes..

En ce début de 20 ème siècle, les femmes doivent se battre pour faire valoir leurs droits.

Elles ont dû montrer leurs capacités à assumer des métiers, à l'époque, dévolus seulement aux hommes.

Avec de la douceur dans le regard, de la franchise, une certaine confiance en l'avenir

 

Suzanne Noël est l'archétype de cette émancipation.

Suzanne Gros est née à LAON (Aisne) en 1878, 

Elle entame ses études de médecine en 1901 à Paris

En 1908, comme externe puis comme interne, elle est formée par le professeur MORESTIN, père fondateur de la Neurochirurgie, puis par le professeur BROCQ en dermatologie.

- Intelligente -En 1912, elle est reçue à l’internat, 4è à l'écrit et 1è à l'oral. 

 

Son action durant la première guerre mondiale

A l'entrée de la guerre en 1914, sans avoir pu soutenir sa thèse de Doctorat, comme tous les internes, Suzanne Noël est autorisée à exercer la médecine en ville. Elle rejoint alors le pf MORESTIN à l'hôpital  militaire du Val de Grace

- Passionnée- En 1916, elle se forme aux techniques de la chirurgie réparatrice et correctrice.  Et à partir de là, dans des conditions extrêmement précaires, elle participe à l'effort de guerre en opérant les "gueules cassées". 

Elle s'épuise à tenter de soulager les blessés de la face et en essayant de répondre au nombre croissant d'interventions à réaliser. 

 

Son action durant la période d'Entre-deux-guerres

En 1919, elle se marie avec le docteur André Noël.

En 1922 la grippe espagnole emporte sa fille

En 1924 son mari se suicide. 

Impliquée dans la cause des femmes - en 1923, elle organise une manifestation pour appeler les femmes qui travaillent à ne pas payer d'impôts puisque l'état ne leur reconnait aucun droit

Elle est alors contacté par deux femmes américaines fondatrice d'un club féminin: les SOROPTIMIST

L'idée d'une union féminine professionnelle lui, plait

En 1924, elle fonde le 1èr Club Soroptimist français qui défend les droits des femmes.

Parallèlement, elle se consacre pendant 10 ans, à la chirurgie.

Elle contribue à développer des techniques de reconstruction qui pourront s'appliquer à des cas de mutilations sévères, puis à la réduction d'anomalies physiques.

En 1928, elle reçoit la Légion d'Honneur et la Reconnaissance de la Nation, pour sa contribution à la notoriété scientifique de la France.

Son action durant la seconde guerre mondiale

Courageuse - Pendant la guerre de 1939-1945, elle modifie le visage des résistants ou de juifs recherchés par la gestapo. A la libération, elle intervient pour effacer les séquelles physiques des déportés et des rescapés des camps de concentration.

L'apport technique de Suzanne Noël est particulièrement innovant.

Au printemps 1936, Suzanne Noël perd la vue. Elle est opérée mais elle réalise qu'elle ne peut plus exercer au même rythme qu'avant. 

Elle va alors se consacrer au Club SOROPTIMIST, voyageant à travers le monde pour ouvrir de nouvelles antennes.

-Charismatique - Elle se rend dans de nombreux pays pour promouvoir ses idées, elle sait écouter et se faire estimer. 

Aussi,  elle a été une ambassadrice unique de la chirurgie plastique et du

féminisme à travers le monde

Lors de ses conférences largement suivies, elle sait partager son savoir et sa volonté d'émancipation des femmes. A ce titre elle a fait beaucoup d'émules aussi bien sur des sujets techniques (chirurgie plastique) que féministes. (Le Soroptimimt existe aujourd'hui  dans 123 pays, est représenté par 76000 membres dont 119 clubs en France et plus de 2700 membres) 

Dévouée, attentive, attentionnée à ses patients, elle considérait qu'il n'existait pas de difformité qui ne mérite son attention.

 

Cette pionnière de la chirurgie réparatrice et esthétique est morte en 1954, en marquant l'histoire des sciences comme étant la première femme à exceller dans ce domaine.

A cette femme d'exception, nous souhaitons rendre un hommage chaleureux et reconnaissant.

 


Retour à l'accueil